Ouvrir un bar à pâtes : le guide du créateur d'entreprise

Apparus il y a moins de 5 ans en France, le bar à pâtes aura-t-il un jour le même succès que la pizzeria ? Difficile à dire, mais toujours est-il que c’est une tendance nouvelle à ne pas négliger si vous souhaitez vous lancer dans la restauration !

bar à pâtes

Faciles à préparer et très rentables, l’aliment roi des italiens est assurément très intéressant lorsqu’il s’agit de choisir l’ingrédient qui sera le mono produit de votre bar. Dans cet article, nous allons vous donner tous les chiffres et tous les conseils qui vous permettrons de réussir votre lancement…

I] Le business du bar à pâtes : chiffrage

Evidemment, les pâtes ne sont pas françaises, mais à la fois italiennes et chinoises. Une double origine qui n’interdit pas aux français d’adorer ce plat qu’ils mangent à toutes les sauces ! Un plébiscite de bon augure si vous souhaitez vous lancer dans la pasta al dente…

Le marché des bars à pâtes et de la consommation de pâtes en France

Cela ne vous étonnera pas, les italiens restent évidemment les plus gros consommateurs de pâtes au monde avec plus de 23kg dévorés par personne et par an. Pour autant, dans le monde, les français font bonne figure avec 8kg par an et par habitant.

Mieux encore, en France, entre 1997 et 2016, la production de pâtes a augmenté dans notre pays de 57%, passant de 9,1 à 14,3 millions de tonnes (chiffres de l’Organisation Internationale des Pâtes) !

Autre preuve de l’engouement pour la pasta - et plus généralement pour la cuisine italienne - l'ouverture cette année dans le Marais, à Paris, du premier Eataly français. L'enseigne, déjà présente dans 13 pays, met à l'honneur les producteurs et les productions italiennes dont les pâtes, reine des lieux !

Tout aussi important dans votre analyse de marché, je vous rappelle que le snacking est devenu la principale manière de s’alimenter hors domicile et représente désormais 59 % des déjeuners et des dîners pris à l’extérieur. Et, avouons-le, les bars à pâtes remplissent parfaitement ce rôle…

Investissements nécessaires et rentabilité moyenne d'un bar à pâtes

Pour ouvrir un bar à pâtes, les investissements nécessaires sont très proches de ceux de la restauration rapide dans son ensemble : un local, du matériel de cuisine indispensable à la préparation et à la conservation des produits, mais aussi un équipement complet propre à toute activité commerciale (poste informatique, terminal de paiement, etc.). N’oubliez pas non plus de consacrer un budget conséquent pour le mobilier et la décoration de votre bar car il vous faudra vous différencier des autres bars à pâtes !

Comptez :
Fonds de commerce : de 10 000 à 150 000€
L’équipement : 20 000 €
Le mobilier et la décoration : 20 000 €

Comme pour tout commerce, les besoins en personnel constitueront une part importante de vos coûts fixes : cuisiniers, serveurs, hôtes de caisse, etc. Pour ne rien oublier, listez l'ensemble des recrutements à opérer afin de les chiffrer. Vous devrez aussi comptabiliser l’ensemble des services annexes comme l’entretien et les postes administratif.

En résumé, pour ouvrir votre bar à pâtes, il vous faudra y investir entre 150 000 € et 250 000€. Comme dans tout business, mettez de côté pour avoir un apport conséquent. Il vous sera en général demandé la moitié de la somme. Pour le reste, faites le tour des banques pour trouver le reste du financement.

bar à pâtes

Coté rentabilité, cela dépendra de votre volume de vente (nombre de couverts), de votre localisation et de vos horaires d'ouvertures. Mais, assurément, les pâtes restent un ingrédient très rentable.

En effet, pour 100gr de pâtes sèches, vous obtiendrez 300 à 400gr de pâtes cuites. Un plat de pâtes - accompagné de sa sauce, que vous vendrez entre 6 et 8€. Sachez enfin que le ticket moyen dans un bar à pâtes dépasse désormais les 11 € !

Alors, même s’il est difficile de donner un chiffre d’affaires annuel, disons que dans la restauration rapide, il se situe en moyenne autour de 300 000€ !

II] Les obligations pour les porteurs de projets

Vous êtes convaincu de la perspicacité d’ouvrir un bar à pâtes ? Alors, laissez-moi vous donner les obligations administratives qu’il va vous falloir remplir pour être dans les règles…

Permis d’exploitation

Que vous souhaitiez ouvrir un restaurant, un bar, une chambre d’hôte ou une discothèque - bref, tout établissement servant des boissons alcoolisées - vous devrez obtenir ce permis d’exploitation. De quoi s’agit-il ? C’est une formation obligatoire que vous devez effectuer en premier lieu avant même de poursuivre les démarches de création de votre établissement.

Ce permis, valable 10 ans, est délivré par un centre de formation reconnu par l'état. Il s'obtient au cours d’un stage (20 heures minimum) où vous apprendrez à faire de la prévention contre l'alcoolisme, mais aussi comment protéger les mineurs et lutter contre les nuisances sonores.

C’est une formation que vous pouvez parfaitement faire financer par votre CPF (Compte Personnel de Formation).

Licence

Ce permis d’exploitation est le sésame pour avoir le droit d’obtenir votre licence. Laquelle acheter ? A vous de voir, sachez que la licence 3 permet de servir des boissons dont le pourcentage d’alcool est inférieur à 18° tandis que la licence 4 vous donne le droit de vendre tout type d’alcool. Une licence 3 vous coutera quelques centaines d’euros, mais il vous faudra débourser de 10 000 à 50 000€ pour une licence 4 ! Pour obtenir cette licence, tournez-vous vers votre mairie d’implantation de votre bar à pâtes…

Hygiène

Un point sur lequel il est impossible de transiger lorsque l’on lance un bar à pâtes comme tout business dans la restauration : l’hygiène. Deux solutions : soit vous faites un stage (obligatoire) sur la législation de l’hygiène alimentaire, soit vous engagez dans votre effectif un salarié qui aura déjà effectué ce stage sur la méthode HACCP.

En quoi consiste cette méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) ? C’est une méthode en 7 points qui vous permettra d’apprendre à analyser des dangers, fixer les seuils critiques et déterminer les mesures correctives afin d’assurer l’hygiène alimentaire de votre établissement. Là encore, de nombreux centres de formation existent en France et vous pouvez le financer avec votre CPF.

Déclaration d’ouverture

Une dernière démarche administrative à réaliser : votre déclaration d’ouverture. C’est une déclaration obligatoire qui s’effectue en mairie ou en Préfecture de Police pour les parisiens. Attention car beaucoup l’oublient !

III] Les étapes clés pour lancer son bar à pâtes et réussir

Les démarches administratives sont un pan important de la création d’entreprise, mais pas le seul. Dans cette troisième partie, nous allons donc revenir sur les étapes clés du lancement de votre bar à pâtes…

Réalisez une étude de marché locale

On ne le répètera jamais assez, impossible de vous lancer dans un tel business sans avoir fait une étude de marché locale (compte tenu des investissements nécessaires, et des risques associés). En effet, s’il est important de rassembler les données habituelles de consommation des français, il est encore plus crucial de vous intéresser au quartier où vous allez vous implanter !

Qui seront vos concurrents directs ou indirects ? Y a-t-il déjà des bars à pâtes dans votre future zone de chalandise ? Quelle sera votre clientèle ? Les entreprises sont-elles nombreuses à proximité ? Y a-t-il des écoles ou des universités ? Est-ce une zone touristique ?

Faites aussi un focus sur vos concurrents directs en vous intéressant à leur chiffre d’affaires, mais aussi à leur concept et au nombre de personnes employées. Pas question forcément de les copier, mais au moins de voir comment vous positionner par rapport à eux !

bar à pâtes

Trouvez l'emplacement idéal

C’est assurément le point sur lequel vous n’avez pas le droit de vous tromper car c’est l’une des données absolument fondamentales de la réussite de votre projet. Cette localisation aura une répercussion directe sur la fréquentation de votre bar à pâtes et donc votre chiffre d’affaires.

Alors comment bien choisir ce lieu d’implantation ?

Premier conseil : il vous faut bien connaitre votre cible afin de choisir un lieu en adéquation avec cette clientèle. Il est ensuite évident qu’il vous faudra peut-être faire des concessions car n’oublions pas que le prix au mètre carré - à l’achat comme à la location - est corrélé au quartier.

Enfin - et j’aime le répéter - rappelez-vous pendant vos recherches que le meilleur emplacement est celui où il existe une demande forte et une offre qui ne suffit pas à la couvrir !

Effectuez les formalités de création d’entreprise

Après avoir fait les démarches administratives spécifiques à la restauration, les formalités pour ouvrir votre bar à pâtes répondront au parcours classique d’un créateur d’entreprise : rédaction des statuts, ouverture d’un compte professionnel, publication d’une annonce légale dans un journal officiel, envoi du dossier d’immatriculation de l’entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ainsi qu’au Répertoire des métiers.

Budget ? Environ 1 000€ !

Qu’en est-il du statut juridique ? Vous connaissez ma préférence pour la SAS (Société par actions simplifiées), mais c’est une décision éminemment personnelle. C’est pourquoi je vous conseille de vous référer à notre article dédié à la forme juridique la plus avantageuse pour démarrer une activité !

En effet, il n'y a pas de réponse unique. N'hésitez donc pas aussi à demander conseil à votre expert-comptable afin de valider votre choix de statuts…

Choisissez une franchise ou démarrez en indépendant

Lancer son business seul est une magnifique aventure, mais vous pouvez aussi avoir besoin de soutien. La franchise peut donc être l’une des solutions. Aujourd’hui en France, 300 à 400 bar à pâtes sous enseigne se partagent ce marché !

Parmi les franchises, on retiendra Francesca (le réseau historique), Mezzo di Pasta (le leader actuel), mais aussi Nooï ou encore PastaCosy.

Si vous souhaitez vous rapprocher de l’un de ces 4 franchiseurs, sachez que le montant de l’investissement va de 80 à 250 000€, l’apport personnel de 50 à 90 000€ et la redevance est pour chacun de 5% !

Recherchez les fonds pour financer votre bar à pâtes

Une fois votre business plan bouclé, il vous faut à présent faire le tour des banques afin de trouver vos financements manquants. Je vous rappelle que pour ouvrir un bar à pâtes, vous aurez besoin d’un budget de 150 000 à 250 000€.

Pour réunir une telle somme, différentes options s’offrent à vous :
- Disposer d'un apport personnel
- Contracter un ou des emprunt(s) bancaire(s)
- Rechercher des associés
- Faire appel à vos proches (love money)
- Lancer une campagne de crowdfunding
- Rechercher des aides de l’état, de votre région ou de l’Europe

Pensez aussi à consulter l’article que nous avons dédié à ce sujet…

Définissez un plan marketing simple et efficace

Le plan marketing, un plan de bataille indispensable si vous souhaitez que votre bar à pâtes soit un succès dès son ouverture ! Ce plan doit dans un premier temps faire connaitre votre établissement et ensuite fidéliser vos clients.

Là encore, les options sont nombreuses, il vous faudra donc identifier les moyens de communication les plus pertinents en fonction de votre zone d'implantation et de la clientèle visée par votre établissement.

On le rappelle, un plan marketing a un coût, pensez donc à le prévoir.

Dans un premier temps, essayez de vous concentrer sur les basiques : un site internet avec un bon référencement, une présence importante sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, etc.) et des relations presse ciblées.

bar à pâtes

Lancez la communication et l'activité

L’ouverture approche, il est important de ne pas rater ce moment crucial pour votre établissement. Il vous faudra donc vous assurer que votre équipe est parfaitement formée et que vos employés sont prêts à recevoir les premiers clients.

N’hésitez donc pas pour roder votre équipe à faire une préouverture en invitant par exemple amis et connaissances ou pourquoi pas en faisant gagner des menus sur Facebook !

Essayez aussi d’évènementialiser votre ouverture. Vous pouvez pour cela lancer une campagne de street marketing afin de diriger vos potentiels clients vers votre bar à pâtes. N’hésitez pas à leur offrir un cadeau ou une réduction de bienvenue !

Enfin, les entreprises, les écoles, les universités - et peut-être les touristes - seront sans doute vos principaux clients, pensez donc à les chouchouter. Pour cela, mettez en place une communication spécifique à leur encontre…

IV] Témoignages de gérants de bars à pâtes

Je vous ai donné le maximum de conseils pour lancer votre business, il est à présent temps de découvrir le ressenti d’un entrepreneur qui a ouvert son propre bar à pâtes et de vous donner notre avis sur ce secteur d’activité…

Les difficultés majeures rencontrées

Pionnier dans le secteur des bars à pâtes, Pierre a ouvert son établissement proche d’une zone industrielle importante de Marseille, il y a maintenant 4 ans. Un investissement qu’il ne regrette pas et il devrait même, prochainement, lancer un second bar à pâtes. Cependant, il se souvient des débuts qui n’ont pas toujours été simples. Voici les 2 conseils qu’il vous donne :

« Pour tout Établissement Recevant du Public (ERP), il est aujourd’hui essentiel de respecter les normes d’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Et il est vrai que j’ai été confronté à ce sujet et que je ne l’avais pas vraiment budgété. Le local que j’ai repris n’était pas aux normes, il m’a donc fallu faire appel à un architecte, à un maître d’œuvre et surtout à un bureau de contrôle pour mettre mon établissement aux normes. Ce fut pour moi un investissement supplémentaire de 20 000€… vous voyez, mieux vaut l’avoir prévu ! ».

Autre point sur lequel Pierre souhaite nous alerter :

« J’avais envisagé plein d’embûches, mais pas celle-là : trouver du personnel. Cela peut paraitre fou, mais j’ai énormément galéré au début pour trouver du personnel qualifié et surtout capable de travailler ensemble, de se soutenir, de se coordonner et de maintenir une bonne ambiance ! C’est essentiel dans les métiers de bouche, mais très difficile, surtout pour quelqu’un de novice comme moi dans la restauration ! Après 4 années, je commence seulement à apprendre de mes erreurs ! ».

bar à pâtes

Conclusion : notre avis sur le business des bars à pâtes

Les pâtes (et plus généralement la cuisine italienne) sont une valeur sûre de la restauration en France comme dans de nombreux autres pays. Vous lancer dans le business des bars à pâtes est donc l’assurance d’être sur un segment porteur. A vous évidemment de donner ses lettres de noblesse à ce concept assez récent des bars à pâtes. Pour cela, n’oubliez pas les trois principaux facteurs clés de succès :

- #1 Trouver un bon emplacement
- #2 S’assurer de la qualité constante de vos pâtes
- #3 Renouveler régulièrement votre carte


C'est un marché intéressant financièrement où la progression de votre chiffre d’affaires peut être conséquent. Pour cela, n’oubliez pas aussi les services de livraison qui vous permettront d’acquérir facilement de nouveaux clients. Léger bémol : les pâtes ne sont pas ce qu’il y a de plus facile à livrer. Pensez donc à des emballages qui permettent de réchauffer le produit à la maison ou au bureau !

En dépit de tous ces atouts, des pâtes restent des pâtes... Il vous sera donc compliqué de trouver l’avantage compétitif majeur qui vous permettra de supplanter sur le long terme la concurrence. Impossible aussi d’augmenter vos tarifs (et donc votre chiffre d'affaires) à l'infini. Les pâtes restent en effet un ingrédient bon marché : compliqué pour vous d’en faire un plat de luxe dans un bar à pâtes ! C’est donc un business modèle qui a ses limites, vous les découvrirez très vite…

C’est pourquoi, si vous êtes encore en phase de réflexion sur votre projet, je me permets de vous proposer de comparer ce secteur à celui des "business en ligne" qui sont ma spécialité.

Les "business en ligne", c’est pour moi essentiellement le secteur des "formations en ligne" : une méthode efficace qui vous permettra de monétiser votre blog (avec l'objectif à terme de vivre de vos activité en ligne). C’est à la fois simple, moins risqué, moins capitalistique, et surtout plus rentable qu'ouvrir un bar à pâtes...

C'est un secteur qui vous intéresse ? Ou qui à minima offre des perspectives qui vous parlent (comme la possibilité de travailler sur votre blog depuis partout dans le monde, sans contraintes géographiques) ?Et vous vous demandez par quoi vous devriez commencer ?

Et bien première chose, il vous faudra tout d'abord mettre en place des outils de monétisation, afin que votre blog travaille pour vous (24H/24, même si vous n'êtes pas devant votre écran). L'idée étant que votre blog puisse vous générer des revenus stables, de la façon la plus automatisée possible.

Pour la suite, si comme moi, vous souhaitez vivre de votre blog, je vous invite à suivre la formation gratuite ci-dessous : je vous expliquerai tout cela en détail en une heure de formation…



Vous aurez ensuite tout le loisir de choisir l’aventure de la restauration ou celle des business en ligne. Croyez-moi, dans ma formation, vous apprendrez des techniques qui vous serviront aussi pour votre bar à pâtes comme les stratégies pour attirer du trafic grâce à un simple site web, transformer ce trafic en prospect pour votre activité, puis convertir ces prospects en clients fidèles pour votre activité.

Au plaisir de vous faire découvrir tout cela dans la formation. A très vite…

Pour continuer d'apprendre :
- Comment démarrer un bar à vin : mode d'emploi
- Bien démarrer sa création d'entreprise en 10 étapes
- Création d'entreprise : apprendre à mieux gérer les risques

Si cet article vous a plu, lâchez un pouce ! Cela nous aide beaucoup