Correcteurs d'orthographe : grand test et classement

Le correcteur d'orthographe est désormais notre allié quotidien lorsque nous écrivons nos contenus (emails, articles de blog ou autres...etc.). Et ce, que nous soyons bons (ou moins bons) en orthographe...

Très utiles au quotidien, sont-ils vraiment fiables pour autant ? C'est ce que nous avons voulu tester en mettant à l'épreuve les 10 principaux correcteurs d'orthographes actuellement disponibles sur le marché.

Alors, quelles sont leurs performances réelles ? Sont-ils faciles à utiliser et/ou à installer ? Voici ci-dessous les résultats de notre grand test (ici classés par ordre de performance). Des résultats que nous vous détaillons ensuite tout au long de cet article.

Correcteur d'orthographePerformanceAccessibilité
Cordial8080
Reverso8060
BonPatron7090
Scribens7070
CorrectionOnline7070
LanguageTool6560
SpellBoy6570
Word4080
JetPack2550
Pour mémoire, voici un bref descriptif des correcteurs que nous avons testés :

- Word : le correcteur d'orthographe de Microsoft
- JetPack : le correcteur d'orthographe intégré à WordPress
- Reverso : le logiciel utilisant Cordial
- BonPatron : le correcteur aux multiples options
- Scribens : un correcteur d'orthographe qui est aussi un plugin
- CorrectionOnline : un correcteur d'orthographe multilingue
- LanguageTool : le logiciel Open Source
- SpellBoy : un correcteur d'orthographe utilisant LanguageTool
- Cordial : le logiciel pour Microsoft et Mac OS
- Larousse : la référence des dictionnaires (hors classement cf. ci-dessous)

I] Les logiciels correcteurs d'orthographe : test comparatif

Nous allons donc tester ensemble une dizaine de correcteurs d’orthographe et de grammaire, mais pour cela il nous fallait un texte de référence avec de nombreuses fautes et coquilles d’orthographe pour pouvoir faire ce test comparatif...

Le texte de référence

Afin de comparer avec le plus de justesse les différents correcteurs, voici donc le texte que nous allons leur proposer, LE texte de référence. Des correcteurs que vous pouvez utiliser au quotidien pour limiter le nombre de fautes d’orthographe de vos contenus... A présent, faisons le grand test, mais avant découvrez en jaune toutes les fautes que les correcteurs devront détecter :

correcteur d'orthographe

Tout juste 20 fautes, nous verrons bien combien les différents correcteurs orthographiques en découvrent ! Les paris sont lancés...

#1 Correcteur orthographique Word

Et débutons par le correcteur d'orthographe de Word (logiciel de traitement de texte de Microsoft). C’est celui que l’on utilise le plus souvent si l’on écrit ces textes sur Word, mais encore faut-il le déclencher !

Pour cela rien de plus simple, vous allez sur l’onglet « Révision » et vous cliquez sur "Grammaire et révision » !  

Alors, soumettons notre texte à la correction orthographique de Microsoft, voici ce que cela donne :

correcteur d'orthographe

Le principe de Word ? Il souligne les erreurs détectées. A vous ensuite, en cliquant sur chaque erreur, de découvrir les propositions de corrections du logiciel.

Vous le voyez, sur les 20 fautes, Word en a détecté 8 !

Le correcteur d'orthographe de Word s’en sort relativement correctement avec la conjugaison des verbes et certains pluriels. En revanche, on ne comprend pas vraiment pourquoi il laisse passer des fautes très faciles comme « corecteur » ou « enquiquinner » ! Enfin si le mot existe, mais qu’il est mal employé, Word n’y voit que du feu. Exemple : « bouleau » à la place de « boulot » ...

#2 Vérifier l’orthographe avec JetPack de WordPress

Si votre blog est installé sur WordPress, vous pouvez utiliser l’extension JetPack. De nombreuses fonctionnalités et, entre autres, la correction orthographique. Pour la petite histoire, il s’agit de l’ancien plugin « After The Deadline » que WordPress a décidé de racheter pour l’intégrer à JetPack...

Pour le déclencher, il vous suffit de cliquer sur « Écriture corrigée », c’est ce que nous avons fait :

correcteur d'orthographe

Comme pour Word, JetPack souligne les erreurs détectées. A vous ensuite de les corriger en vous aidant de leurs propositions...

Sur les 20 fautes, JetPack en a détecté seulement 5 !

C’est encore moins bien que Word. Mais, intéressant, JetPack découvre les fautes que Word n’a pas vu comme « corecteur », « blogeur » ou « enquiquinner » ! Bref, si vous passez votre texte aux deux filtres (Word et JetPack), vous avez une chance de diminuer le nombre de fautes de façon correcte...  

#3 Reverso : le correcteur d’orthographe automatique

Après les correcteurs intégrés, découvrons les sites qui se proposent de corriger vos fautes. L’un des sites les plus connus : Reverso ! Reverso vous sert d’ailleurs aussi à traduire vos textes...

Gratuit, Reverso se présente ainsi : « Ce module de correction a été conçu pour éliminer automatiquement les fautes les plus évidentes et les plus gênantes (...) Pour ne pas rajouter trop d’avertissements, ce correcteur peut laisser passer quelques fautes, il vous faut donc toujours relire pour choisir la bonne proposition et vous servir des outils complémentaires pour éliminer les erreurs qui n’ont pas été détectées. » !

Nous sommes prévenus, voici ce que cela donne avec notre texte test :

correcteur d'orthographe

Et c’est plutôt très bien, Reverso détecte 16 de nos 20 fautes ! Reverso laisse seulement passer « Phase », « dictés » et « bouleau » ! Il découvre aussi « plu », mais rajoute une faute en enlevant une négation « on est plus » ... sinon, la score aurait pu être de 18/20 !

#4 BonPatron : un correcteur d’orthographe en ligne

Concurrent de Reverso, BonPatron est également gratuit. A noter que c’est un correcteur d’orthographe qui vous permet de lui préciser si le « je » que vous employez en féminin ou masculin, c’est donc un très bon point ! Sachez aussi que les codes couleurs sont simples : rose : à modifier, jaune : à vérifier...

Soumettons notre texte à BonPatron :

correcteur d'orthographe

Bon, comme la plupart des correcteurs d’orthographe, BonPatron ne voit pas les fautes comme « bouleau », « dictés » ou « phase » car ce sont des mots qui existent, mais qui ne sont pas utilisés à bon escient ! Plus inquiétant, le correcteur laisse passer des conjugaisons erronées comme « j’ai passés » ou « tu veut » !!!

Résultat : BonPatron détecte 14 des 20 fautes !

Bon point, toutes les fautes (trouvées) sont expliquées en détail en dessous du texte...

#5 Scribens : orthographe et grammaire

Scribens fera-t-il mieux ?

A noter que Scribens est un correcteur d'orthographe sur lequel vous pouvez copier-coller votre texte, mais que c’est aussi un plugin que vous pouvez intégrer dans Word, Outlook, Open Office, Chrome, Firefox, Gmail, Facebook, Twitter et LinkedIn. Un vrai plus, mais reste à savoir si c’est un correcteur fiable !

Pour le savoir, offrons-lui notre texte test :

correcteur d'orthographe

Ne jouons pas le suspens, performance équivalente à BonPatron avec 14 fautes détectées sur les 20 ! Scribens ne voit pas non plus « bouleau », mais en revanche détecte « dictés ». Là encore, on ne comprend pas vraiment pourquoi le correcteur découvre certaines erreurs de conjugaison, mais en laisse passer d’autres comme « tu t’embête » !

Enfin, le mot « influenceur » ne semble pas encore rentrer dans la plupart des dictionnaires des correcteurs d’orthographe...

#6 LanguageTool : celui qui vous fait réfléchir

Autre alternative : LanguageTool. C’est un correcteur de grammaire gratuit en Open Source. Dès que vous arrivez sur leur site, le correcteur se présente lui-même : « LanguageTool offre une vérification orthographique, grammaticale et de style. Il vous suffit de coller votre texte ici et de cliquer sur le bouton "Vérifier le texte" ! »

Très simple donc, mais est-ce efficace ? Tentons l’expérience :

correction d'orthographe

Efficacité plus que moyenne puisque LanguageTool a reconnu seulement 13 des 20 fautes ! LanguageTool fait les mêmes erreurs que la plupart des correcteurs d’orthographe. Il laisse passer une erreur de conjugaison sur deux sans vraiment savoir pourquoi et même certains pluriels ce qui est un comble... « Les coquille » semble en effet relativement simple à corriger !

A noter que LanguageTool propose une mise à jour Premium, un abonnement de 59€ par an ! C’est cher et surtout l’histoire ne nous dit pas si LanguageTool aurait laisser passer quelques erreurs volontairement dans notre texte pour que nous nous abonnions... on n’ose pas imaginer autant de perversité !!!

#7 CorrectionOnline : le correcteur orthographique multitâche

Je vous le disais, les correcteurs en ligne ne manquent pas. CorrectionOnline fait partie de cette ribambelle. Une interface plus que classique qui croise d’autres correcteurs pour nous offrir sa propre version. On retrouve en effet derrière CorrectionOnline : HunSpell, Diction et LanguageTool que nous venons de tester !

Alors, l’élève fera-t-il mieux que le maitre ? Réponse :

correcteur d'orthographe

Eh bien, efficacité dans la moyenne puisque CorrectionOnline a détecté 14 fautes sur les 20 fautes, une faute reconnue de plus par rapport à LanguageTool ! Les oublies sont classiques : fautes de conjugaison et de pluriel non détectés... peu mieux faire !

#8 Le correcteur orthographique SpellBoy

Autre correcteur, SpellBoy ! Son créateur, Christopher Blum, revendique 8 millions d’utilisateurs. Là encore peu de suspens puisque les algorithmes de SpellBoy sont eux aussi basés sur le projet Open Source LanguageTool.

Promesse de SpellBoy ? « Trouver de nombreuses erreurs qu'un simple vérificateur d'orthographe (comme Microsoft Word) ne peut détecter ! ». Pas très compliqué quand on voit les performances du correcteur orthographique de Word (au début de l’article) ...

Testons SpellBoy :

correcteur d'orthographe

Pas de surprise, SpellBoy obtient le même score que LanguageTool : 13 fautes détectées sur les 20 fautes ! Interfaces très proches, résultats tout aussi identiques, on remarquera juste que SpellBoy, à la différence de LanguageTool, ne propose pas de version Premium...

#9 Cordial : orthographe et grammaire

Dernier correcteur, Cordial. C’est un logiciel de correction grammaticale développé afin de pouvoir être intégré à Microsoft Windows et Mac OS. A noter qu’il existe, moyennant finance, deux versions : référence (99€) et professionnelle (199€). Sachez que les deux versions disposent du même correcteur, mais que la version professionnelle propose en plus un dictionnaire de définitions...

La promesse de Cordial ? Un taux de correction record de 90% ? Ils sont joueur chez Cordial alors, jouons...

correcteur d'orthographe

Eh bien, Cordial a corrigé 16 de nos 20 fautes ! soit un pourcentage de 80%, mais on ne leur en veut pas car Cordial reste le plus performant des correcteurs avec Reverso qui utilise... le logiciel Cordial !!! Tiens, tiens...

Pas de surprise donc, 3 mêmes fautes ont été oubliées : « phase », « bouleau » et « dictés ». En plus, Cordial n’a pas vu la faute sur « Moliere » et Reverso nous a rajouté une faute sur On n’est « plu » !

#10 Le dictionnaire Larousse

Hors concours, Larousse ! Nous ne sommes pas là sur un correcteur à proprement parler, mais sur un dictionnaire qui vous permet de vérifier les mots pour lesquels vous avez des doutes ! Encore faut-il douter...

L’interface est simple et vous permet de vous informer :

correcteur d'orthographe

Vous l’avez compris, si vous souhaitez n’utiliser qu’un dictionnaire (Larousse ou Le Robert), il faut absolument que vous soyez déjà très à l’aise avec la langue de Molière... donc en y mettant un accent !!!

Alors, vous n’êtes pas certain de votre niveau ? Eh bien, je vous conseille de passer la certification Voltaire. C’est un examen qui évalue votre maîtrise de l'orthographe, un peu comme le TOEIC atteste de votre niveau en anglais. Ainsi, vous saurez si vous pouvez VOUS faire confiance ou bien faire relire systématiquement vos textes avant publication !

correcteur d'orthographe

II] Relecture et correction humaine

Vous commencez sans doute à vous en rendre compte avec ce grand test comparatif, rien ne remplace pour le moment la correction humaine ! Quel que soit donc votre correcteur d’orthographe, il ne fera jamais mieux que votre femme, votre mari, un ami ou un correcteur professionnel...

Comment trouver une personne pour corriger ses textes

Vous n’êtes pas très bon en orthographe, vous êtes étourdi ou les deux en même temps, eh bien sachez que sans doute rien ne remplacera une correction humaine de vos textes !

La plupart des blogueurs font ainsi une première passe avec le correcteur Word ou JetPack, puis demandent à un proche de relire leur texte... c’est évidemment le plus simple et le moins onéreux ! Votre compagne ou compagnon, votre mère ou votre père sont des forts en thème, profitez de leur sollicitude...

Tarifs pratiqués et résultats obtenus

Pour autant, si vous publiez beaucoup de textes sur votre site ou votre blog, il se peut que vos correcteurs bénévoles se lassent de passer en permanence derrière vous ! Eh bien, sachez que vous pouvez trouver des correcteurs professionnels.

Pour cela, rien de mieux que de vous inscrire sur des plateformes de mise en relation avec des freelances. On peut citer pêle-mêle : Rédacteur.com, 404works.com ou bien encore Codeur.com !

Difficile de vous donner des tarifs, d’autant plus que c’est en général une question d’offres et de demandes, mais sachez pour autant que vous ne payerez pas le même prix pour une relecture simple, une correction approfondie ou bien une réécriture !

Une fourchette tout de même : entre 2 et 5€ la page (300 mots) ...

correcteur d'orthographe

III] Bilan du test de ces différents correcteurs orthographiques

Pour terminer, revenons donc sur ce grand test et son classement...

Les résultats des logiciels sont relativement décevants

Je vous rappelle le test : un texte avec 20 votes d’orthographe soumis à différents correcteurs d’orthographe. Voici en résumé le nombre de fautes détectés par chaque correcteur:

- Cordial : 16/20
- Reverso: 16/20
- BonPatron : 14/20
- Scribens : 14/20
- CorrectionOnline : 14/20
- LanguageTool : 13/20
- SpellBoy : 13/20
- Word : 8/20
- JetPack (de WordPress) : 5/20

Hors-concours :
- Larousse

Je vous rappelle que vous pouvez retrouver le classement par performance et par accessibilité au tout début de cet article.

De ces résultats, mettons en exergue quelques grandes tendances :

- Tout d’abord, les plus performants (Cordial et Reverso) buttent essentiellement sur les mots existants qui ne sont pas employés à bon escient. Par exemple, « bouleau » à la place de « boulot » ou « phase » alors que vous vouliez écrire « phrase » ! Les autres fautes sont relativement bien détectées...

- Pour les autres, dont beaucoup de correcteurs utilisent l’Open Source LanguageTool, tout est beaucoup plus aléatoire. C’est-à-dire qu’il est impossible de comprendre pourquoi ils découvrent par exemple « je vent », mais pas « à quoi ça sers » ou l’inverse ! Alors, extrême prudence quand vous les utilisez !!!

- Dernier remarque : Les correcteurs intégrés à Word ou à WordPress sont carrément là pour faire de la figuration ! Vous n’êtes pas excellent en orthographe alors, doublez votre vérification avec Reverso par exemple... c’est plus prudent !

correcteur d'orthographe

Les correcteurs humains sont efficaces et peu dispendieux

Les logiciels correcteurs d’orthographe ne sont donc pas très fiables à l'heure actuelle.. Surtout si vous en restez à ceux qui sont installés sur votre outil de traitement de texte (Word ou ses équivalents). Je ne peux donc que vous inciter à préférer ceux qui sont en tête de notre grand classement et, mieux encore, à avoir recours à un correcteur humain, qu’il soit dans votre entourage ou que vous le rémunériez pour ce travail !

Pour ma part, j'ai déjà eu recours à des services de sociétés ou freelance spécialisés en correction d'orthographe, mais également à ceux de nombreux rédacteurs pour traiter de thématiques aussi diverses et variés que la nutrition, la santé, l'entrepreneuriat ou autres. J'ai testé une bonne dizaines de compagnies / freelance, principalement off-shore, certains sérieux, d'autres beaucoup moins, notamment à Madagascar et à l'Île Maurice qui peuvent vous faire ça à des prix défiants toute concurrence.

Dans la formation offerte accessible ci-dessous, vous y retrouverez, entre autres choses, les coordonnées ainsi que notre avis d'utilisateur sur les différentes sociétés que j'ai moi-même testées et que je peux donc vous recommander :




Que vous soyez blogueur en herbe ou entrepreneur, la qualité de votre orthographe est un élément capital si vous souhaitez être pris au sérieux... Mais n’oubliez pas non plus que le plus grosse des fautes n'est pas une faute d'orthographe... La plus grosse faute consiste à ne pas essayer... de s'améliorer...

Pour continuer d'apprendre :
- Quelques astuces pour devenir blogueur
- Calculer et optimiser son taux de transformation
- Créer un blog privé

Si cet article vous a plu, lâchez un pouce ! Cela nous aide beaucoup