Comment ouvrir un restaurant : le guide complet

Ouvrir un restaurant c’est avant tout créer une entreprise. C’est devenir indépendant dans son organisation et son travail, c’est mettre à profit ses qualités professionnelles et relationnelles, mais c’est aussi un projet de vie... Et si vous vous lanciez ? Vous vous demandez comment ouvrir un restaurant, quelles sont les formalités administratives à entreprendre, quelles sont formations obligatoires, et autres besoins humains et matériels pour monter un restaurant ? Dans cette fiche pratique, on vous dit tout.

Ouvrir un restaurant

Étape 1 : Réfléchir à son projet AVANT d'ouvrir un restaurant

Le marché des restaurants en France : tendances et chiffres clés

La France est reconnue dans le monde entier pour la qualité de sa gastronomie. L’UNESCO a d’ailleurs classé « le repas gastronomique des Français » comme patrimoine culturel immatériel en 2010.

Restaurant Business Plan

Un document complet de plus de 40 pages pour donner vie à votre projet d’entreprise !

Voir le modèle En savoir plus

Le succès de la restauration ne se dément pas puisque le marché est passé de 49 milliards d’euros à 56 milliards d’euros au cours des 10 dernières années.

Source : bfm.business

Si les français profitent ainsi beaucoup des sorties au restaurant (73% de restauration à table l’an dernier), les modes de consommation ont beaucoup évolué, faisant de plus en plus place à la livraison et au « click and connect ».

Se lancer dans la restauration aujourd’hui, c’est donc prendre en compte ces évolutions et ces nouvelles tendances qui ne vont qu’en augmentant. Pour réussir dans ce domaine qui continue d’attirer de nombreux entrepreneurs, il faut bien avoir mûri son projet afin de s’adapter à un marché changeant. Celui-ci peut néanmoins vous conduire au succès.

Restaurant : baromètre d'attractivité
Vous souhaitez ouvrir un restaurant ? Mais vous seriez plus rassuré si vous pouviez avoir accès à une étude de marché approfondie du secteur de la restauration. Décryptons ensemble les grandes tendances.
Evolution de la requête depuis 2004

Sources : Google Trends

Requête analysée : « restaurant »

Mise à jour : 01/04

Baromètre d’attractivité du secteur
Rémunération
Temps libre
Compétences
Investissements

Sources : Etude de marché réalisée par l’équipe DVV

Mise à jour : 22/04

La restauration est un des moteurs du secteur tertiaire en France. On y dénombre environ 175.000 restaurants qui emploient environ 800.000 salariés.

Sources : Gira Conseil et Insee

10% de ces restaurants se situent à Paris. Les deux autres régions les mieux dotées en  matière de restaurants sont les Bouches-du-Rhône (10.000 restaurants) et les Alpes Maritimes (7.500 restaurants).

Le marché de la restauration en France est divisé en deux, avec d’une part la restauration traditionnelle et d’autre part la restauration rapide qui représente 37% de l’offre en restaurants.

On différencie deux types de restaurant dans la restauration traditionnelle :

- les restaurants indépendants (90%)

- les restaurants sous enseigne. Ces derniers représentent 25% du chiffre d’affaires de ce type de restauration. Ils peuvent être regroupés dans quatre grands segments : la viande, la brasserie, la pizzeria, et la cuisine du monde.

La restauration rapide est celle qui se développe le plus en France : elle représente 43% des ventes du marché de la restauration, c’est 7 points de plus qu’en 2019.

Le montant du ticket moyen pour ce type de restaurant a augmenté de 10,3 % ces dernières années.

On peut répertorier quatre grands secteurs : les restaurants de burger, les sandwicheries (41% des parts de marché), les pizzerias et les concepts à thème tels que les bars à salade (33% des ventes), les bars à pâtes, ou bien encore les kebabs.

La restauration rapide est aussi portée par le développement des food trucks.

Restauration : données statistiques structurelles
La gastronomie est classée dans le top 10 des activités culturelles et de loisirs préférés des français. Ainsi 65% d’entre eux déclarent se rendre au restaurant au moins une fois par mois. L’année dernière, la livraison et le « click and connect » ont connu une croissance de 25%. On note ainsi que 40% des français font appel à des services de livraison : cela concerne en grande partie la région parisienne et les zones urbaines. A Paris, 17% des livraisons concernent le lieu de travail.
58%

58% des Français fréquentent les restaurants au moins une fois par mois. Soit près de 43 millions de personnes.

77%

77% des Français privilégient les produits du terroir (et 50% sont prêts à améliorer leurs habitudes alimentaires).

59%

59% des Français affirment être sensibles aux restaurants qui sont transparents quant aux produits qu'ils cuisinent et à la provenance de leurs produits.

Source: Données recueillies par DVV

Mise à jour:

Diplômes et formations nécessaires avant d’ouvrir un restaurant

Aucun diplôme n’est obligatoire pour ouvrir un restaurant. En revanche, au moins un membre du personnel de votre restaurant (ou vous même) devra suivre la formation aux règles d’hygiène. Cette formation, obligatoire depuis le 1er octobre 2012, vise à former les exploitants de restaurants aux normes relatives aux denrées alimentaires et à l’hygiène.

> Prix de la formation aux règles d'hygiène : entre 200€ et 450€ selon l’organisme de formation. Durée : 14 heures en moyenne.

Si vous envisagez de servir de l'alcool dans votre établissement, vous devez obligatoirement obtenir au préalable ce que l'on appelle un permis d'exploitation (ou plus communément appelé "licence"), le permis d'exploitation étant tout simplement une attestation qui prouve que l'exploitant du restaurant a suivi une formation spécifique (la formation permis d'exploitation en l'occurrence), et qui est uniquement délivrée par des organismes de formation agréés.

> Prix de la formation permis d'exploitation : entre 200€ et 500€ selon l’organisme. Durée : 20 heures en moyenne.

Aussi, si vous envisagez d'ouvrir votre restaurant le soir vous ne pourrez pas servir d'alcool sans avoir au préalable suivi la formation permis de vente de boissons alcooliques la nuit. Alors petite précision : le terme "la nuit" peut être trompeur, car au sens de la loi, la nuit commence à 22H ! Alors si votre restaurant est ouvert le soir, vous êtes obligé de suivre cette formation (à moins que votre restaurant ne ferme systématiquement avant 22H le soir).

> Prix de la formation permis de vente de boissons alcooliques la nuit : 240€ en moyenne. Durée : 7 heures en moyenne

Peut-on monter un restaurant sans diplôme, sans apport, et sans argent ?

Peut-on ouvrir un restaurant sans diplôme ?

C'est tout à fait possible ! En effet, comme nous l'avons vu, et contrairement à certains secteurs où des diplômes sont obligatoires, l’univers de la restauration n’impose l'obtention d'aucun diplôme en particulier pour ouvrir un restaurant.

Peut-on monter un restaurant sans apport ?

Financer un restaurant reste difficile sans apport personnel mais vous pouvez faire appel à des aides et des subventions pour vous aider. Il existe par exemple des aides régionales ou départementales, ainsi que des aides de l’Etat à la création d’entreprise comme l’ACRE ou le dispositif NACRE. Le crowdfunding peut aussi être une solution.

Peut-on démarrer un restaurant sans argent ?

Pour les raisons que nous venons d'évoquer, il vous sera très difficile d'ouvrir un restaurant sans argent, puisque cela supposerait que vous puissiez emprunter 100% des sommes nécessaires aux investissements initiaux.

Ouvrir un restaurant : budget et rentabilité ?

Le chiffre d’affaires annuel d'un restaurant est d’environ 192.000 euros (soit 16 000 euros mensuel). Le budget nécessaire à l’ouverture d’un restaurant est quant à lui conséquent : il faut compter un investissement initial situé entre 300.000 et 400.000 euros (dans 70% des cas). Evidemment, cette somme peut varier selon de nombreux critères tels que la localisation, la superficie de la salle, les équipement que vous comptez installer dans la cuisine, la décoration que vous voulez réaliser dans votre restaurant...etc.

Restaurant : investissements à prévoir et rentabilité
En synthétisant les cas sur lesquels nous avons travaillé, on peut estimer que le nombre de repas servis par jour dans un restaurant est de 40 à midi, et 25 le soir ; que le prix moyen d'un repas est de 14€ à midi et 19€ le soir, qu'environ 50% des restaurants sont ouverts le soir ; et qu'un restaurant ouvre en moyenne 20 jours par mois. On peut donc établir que le chiffre d'affaires moyen d'un restaurant en France se situe aux alentours de 15.950€ par mois (soit près de 192.000€ par an). Quant aux coûts moyens liés à la création d'un restaurant, ceux-ci se situent (hors cas extrêmes) entre 150.000€ et 600.000€.

Pour ouvrir un restaurant, le budget moyen est d'environ 350.000€, et il faut en moyenne compter 25% d'apport personnel.

Le chiffre d'affaires annuel moyen d'un restaurant est d'environ 192.000€ (soit environ 16.000€ par mois). Quant à la rentabilité, celle-ci se situe généralement aux alentours de 15%.

Source: lhotelerierestauration.fr, INSEE

Mise à jour: 2ème trimestre 2022

Ouvrir un restaurant avec 10.000 euros : est-ce possible ?

Comme nous l'avons vu, il faut en moyenne entre 300.000€ et 400.000€ pour démarrer un restaurant. Donc si vous n'avez que 10.000€ en poche il va vous falloir trouver les 98% restants…

Difficile, mais pas impossible…

Pour ce faire, vous pouvez notamment vous rapprocher d'une institution bancaire, lui présenter votre projet, accompagné d'un Business Plan sérieux, et tâcher de les convaincre de vous financer.

Alternativement, avec 10.000€, à défaut de monter un restaurant à partir de zéro, vous pouvez déjà financer pas mal de choses.

Jean-Marie Héliot par exemple, restaurateur et propriétaire du restaurant COCOTTES à Bois-Colombes, a levé 10.000€ via la plateforme ULULE (https://fr.ulule.com/cocottes-bistrot/). Cette somme lui a permis de rendre son restaurant plus visible, plus agréable et plus éco-responsable.

Autre exemple, avec 10.000€ de crowdfunding, Célia et Nicolas Gautier, ont pu ouvrir leur restaurant 100% végétal dans la région lilloise (https://fr.ulule.com/restaurant-nature-lille/). Cette somme leur a permis l’achat de matériel de cuisine et d'équipements professionnels.

Rien n'est impossible, puisque d'autres entrepreneurs l'ont déjà fait avant vous ! Il s'agit simplement de faire preuve de débrouillardise afin d'aller chercher le complément d'argent qu'il vous manque là où vous pouvez le trouver.

Étape 2 : Définir les contours de son projet

Choisir le type de restaurant et l'emplacement idéal

En France, les critères qui influencent le plus le choix d'un restaurant sont : #1 la qualité des plats servis (52%) ; et #2 l'emplacement du restaurant (37%).

Source : www.neorestauration.com

Le choix de votre concept de restaurant et la qualité de votre emplacement sont donc deux composantes essentielles de la réussite de votre projet.

Restaurant : intensité de la concurrence web
Les requêtes ''business'' du secteur sont celles qui correspondent aux mots clés dits ''transactionnels'', qui sont tapés par des internautes sur Google. Ce type de mots clés peut vous donner des indications sur les grandes tendances de votre secteur. Ainsi, on note que la requête la plus importante du secteur est ''restaurant italien'' (à égalité avec ''restaurant chinois'') avec plus de 246.000 requêtes mensuelles. Viennent ensuite ''restaurant avec terrasse'' et ''restaurant japonais'' (201.000 requêtes mensuelles), ''restaurant indien'' (110.000 requêtes), et ''restaurant gastronomique'' (90.000 requêtes). Autre exemple : ''restaurant routier'' ressort à 27.000 requêtes mensuelles, et ''restaurant ouvert dimanche'' à 22.000 (ce qui représente un volume de recherche important !). Des informations qui peuvent s'avérer intéressantes dans l'optique d'ouvrir son restaurant et d'être ''dans l'air du temps'' ! A noter que la difficulté SEO (référencement naturel) sur l'ensemble de ces requêtes est relativement élevée (cf. ci-dessous), mais paradoxalement la difficulté SEA (référencement payant) l'est beaucoup moins.
Difficulté SEO
Difficulté SEA
restaurant italien
60/100
60/100
2/100
2/100
restaurant avec terrasse
55/100
55/100
1/100
1/100
restaurant halal
60/100
60/100
7/100
7/100
restaurant gastronomique
57/100
57/100
13/100
13/100
restaurant ouvert le dimanche
51/100
51/100
4/100
4/100

Source: Ubersuggest

Mise à jour:

Ouvrir un restaurant dans un petit village : notre avis

Si le commerce de périphérie dans les ZAC (Zones d'Activité Commerciale) et ZA (Zones Artisanales) se développe particulièrement bien ces dernières années, le commerce de proximité a quant à lui un vrai rôle à jouer dans la revitalisation des petits villages et dans la lutte contre la désertification des zones rurales.

En termes économiques, le principal avantage qu'il y a à ouvrir son restaurant dans un petit village réside dans le fait de pouvoir bénéficier d’un bail commercial à un tarif "low cost". Ainsi, en limitant vos coûts fixes, vous avez la possibilité d'augmenter votre rentabilité.

L'autre avantage réside dans le fait qu'il y a souvent beaucoup moins de concurrence que dans les grandes villes (voire pas de concurrence du tout sur certains territoires...). Ainsi, si vous vous investissez dans votre travail, et que vous arrivez à fidéliser vos clients (voire à diversifier votre clientèle avec les habitants des communes des alentours), votre restaurant en zone rurale peut à terme bénéficier d'une véritable rente de situation (une sorte de petit monopole à l'échelle locale dirons-nous…)

Il faut néanmoins avoir conscience qu’un commerce installé dans un village réalisera probablement moins de chiffre d’affaires qu’une grosse unité implantée dans un centre commercial, ou au cœur d’un grand centre-ville.

A vous de voir donc si vous privilégiez la performance économique ; ou si vous souhaitez gagner votre vie tout en contribuant également à recréer du lien social et à participer pleinement à la revitalisation d’un territoire.

Ouvrir un restaurant chez soi : est-ce rentable ?

Afin de limiter les coûts au démarrage de votre projet, vous vous demandez peut-être s’il est possible d’ouvrir un restaurant chez soi ? Alors c'est bien évidemment possible, mais sous certaines conditions, notamment à condition que vous soyez propriétaire de votre logement (ou si vous êtes locataire, que votre bail l'autorise explicitement) et de ne provoquer aucune nuisance auprès du voisinage.

Pour autant, est-ce rentable d'ouvrir un restaurant chez soi ? Affirmatif ! Si vous démarrez seul, chez vous, et sans employé, vous limitez drastiquement vos frais fixes, et donc vous abaissez votre point mort (c'est-à-dire le chiffre d'affaires minimum que vous devez réaliser pour commencer à devenir rentable).

Si votre lieu d'habitation le permet, vous pouvez recevoir du public, ou simplement faire de la préparation pour livraison à domicile ou collecte sur place. Une bonne option donc pour démarrer à faibles coûts.

Quelles normes respecter dans votre restaurant ?

L’ouverture d’un restaurant est conditionnée à un certain nombre de règles et normes administratives. Il faut en effet respecter :

- Toutes les normes relatives à l’hygiène et à la salubrité
- Les normes de sécurité et d’accessibilité des établissements recevant du public (ERP)
- La réglementation applicable aux horaires d’ouvertures qui ont été prévus par un arrêté préfectoral
- L’interdiction de fumer en intérieur (qui s’applique à tous les établissements en France, depuis l'entrée en application de la loi Evin en 1991)
- Enfin, comme nous l'avons vu, une formation est nécessaire afin de pouvoir vendre de l’alcool au sein de votre établissement.

Étape 3 : Rédiger le Business Plan d'un restaurant

Après l’étape indispensable de la définition votre concept de restaurant, il sera primordial de réaliser un Business Plan détaillé.

Pourquoi prendre le temps de rédiger un Business Plan ? Et bien tout simplement parce que celui-ci vous permettra d’estimer la viabilité financière et économique de votre projet, d'éviter les pires erreurs des entrepreneurs qui débutent, et d'identifier les facteurs clés de succès dans votre secteur.

Dans cette optique, commencez par prendre le temps de faire mûrir votre concept de restaurant et d’en discuter autour de vous pour être sûr de partir dans la bonne direction. Il faut par ailleurs que vos envies soient en adéquation avec les attentes des consommateurs. Il est donc bon de se poser un certain nombre de questions, comme nous l'avons vu :

- Quel type de restaurant souhaitiez-vous ouvrir ? Un restaurant traditionnel ? Un restaurant sous enseigne ?
- Quel type de cuisine allez-vous servir ?
- Quels types de clients souhaitez-vous avoir ?
- Finalement, votre concept est-il suffisamment identifiable ? Quels éléments vont-ils vous démarquer de vos concurrents ? Votre politique de prix est-elle bonne ? Le nom auquel vous avez pensé est-il en accord avec votre concept ?

Dans nos modèles de Business Plan, vous retrouverez tout ce dont vous avez besoin pour faire de votre projet de création de restaurant une réussite à long terme. Pour vous accompagner, nous disposons d'ailleurs d'un modèle de Business Plan de restaurant.

Comme tous nos modèles, celui-ci est 100% modifiable et téléchargeable immédiatement après le paiement. Vous n'avez ni besoin de créer un compte, ni besoin de vous inscrire.

En plus, outre le modèle de Business Plan en lui-même, vous aurez immédiatement accès à notre SAV, un service VIP réservé à nos clients, et qui se tient à votre disposition pour vous accompagner dans la rédaction et la personnalisation de votre Business Plan. Vous pouvez ainsi à tout moment nous soumettre vos travaux pour vérification ou nous poser n'importe quelle question si vous êtes bloqué dans votre avancement.

Aussi sachez que nous mettons à votre disposition notre "Pack Complet" pour vous accompagner dans votre projet de création de restaurant. Dans le Pack Complet, vous retrouverez, outre le Business Plan, un Prévisionnel Financier (qui automatisera tous vos calculs comptables), un modèle d'Etude de Marché, ainsi qu'un Executive Summary. Et en bonus, vous recevrez également notre guide : "Réussir : comment se différencier et développer une entreprise prospère". Vendu habituellement 49€, celui-ci est inclus gratuitement dans votre "Pack Complet". Vous retrouvez le détail de tout cela via le lien figurant juste en dessous.

Restaurant Business Plan

Un document complet de plus de 40 pages pour donner vie à votre projet d’entreprise !

Voir le modèle En savoir plus

Étape 4 : Les démarches administratives pour ouvrir un restaurant

Choisir le statut juridique de votre entreprise

Pour ouvrir un restaurant vous allez obligatoirement devoir créer une entreprise. Pour ce faire, vous avez le choix entre plusieurs formes sociales : SAS et SARL si vous êtes plusieurs ; SASU et EURL si vous êtes seul. Chacune de ces formes sociales possèdent ses avantages et inconvénients. Donc pour choisir la forme sociale la plus adaptée à votre projet, pensez à utiliser nos modèles de Business, notamment notre modèle de Business Plan de restaurant.

En effet, ce modèle de Business Plan a été conçu spécifiquement pour les porteurs de projets de restaurant, et il contient notamment une rubrique "Montage financier et juridique" qui détaille les différentes options qui s'offrent à vous. Cela vous aidera à créer une société avec une forme juridique qui correspond à vos besoins.

Souscrire aux assurances professionnelles obligatoires

En tant que restaurateur, vous êtes soumis à plusieurs obligations en termes d'assurance.

Premièrement, vous devrez souscrire à ce que l'on appelle une "assurance responsabilité civile professionnelle" (ou RC pro), qui couvrira votre responsabilité en cas de dommage causé à un tiers par : vos employés, votre matériel, vos locaux ou vos produits. En effet, une glissade sur un sol humide, un plat ou un verre renversé sur un client, ou bien encore une intoxication alimentaire…etc. seront pris en charge par une garantie de type RC pro.

D'autres assurances sont également obligatoires : celle de votre local commercial si vous êtes locataire par exemple (il s'agit alors de ce que l'on appelle une "assurance locataire exploitant"). Si vous êtes propriétaire, c'est pareil, votre local commercial devra être assuré et vous devrez souscrire à ce que l'on appelle une "assurance propriétaire exploitant".

Les aides dont vous pouvez bénéficier pour monter un restaurant

Si vous montez un restaurant, il existe plusieurs aides et subventions dont vous pouvez bénéficier. Il s'agit tout d'abord de dispositifs nationaux et ouverts à tous créateurs d'entreprise : principalement les dispositifs NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise), ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise), CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise).

D'autres aides régionales ou nationales peuvent vous aider à rénover votre restaurant ou à développer votre activité (le Chèque Numérique par exemple, ou bien encore le Prêt Croissance TPE).

Conclusion de cette fiche pratique : les besoins en terme de restauration seront toujours présents, car il y aura toujours des gens qui n'auront ni le temps ni l'envie de faire la cuisine eux-mêmes. Il s'agit néanmoins d'un secteur au sein duquel les habitudes de consommation évoluent : livraison à domicile, à emporter, moins de viande, plus de légumes...etc. En tant que restaurateur, vous devez donc vous assurez que votre offre soit "dans l'air du temps" et corresponde aux nouvelles attentes des consommateurs. Nous vous conseillons donc de bien ficeler votre projet de création de restaurant au travers d'un Business Plan détaillé et d'une Étude de Marché sérieuse.

Pour continuer d'apprendre :

- Réussir son Business Plan : le guide complet

- Réussir l'Étude de Marché : mode d'emploi

- 101 idées de nouveaux business rentables

Si cet article vous a plu, lâchez un pouce ! Cela nous aide beaucoup