Ouvrir un bar à bière : le guide du créateur d'entreprise

La bière est votre boisson préférée et l’idée vous a déjà effleuré l’esprit d’ouvrir un bar à bière ? Et bien, cet article est fait pour vous, que la bière soit votre passion ou que vous vouliez, plus prosaïquement, surfer sur un renouveau constaté depuis quelques années, sur le marché de la bière en France…

bar à bière

En effet, la bière semble redevenir à la mode, ne laissant plus ce monopole aux belges, aux anglais ou aux allemands. Mieux encore, qu’elle soit blonde, brune ou rousse, c’est une boisson conviviale qui sied parfaitement au principe du bar spécialisé ! Revenons donc sur ce business qui pourrait bien être le vôtre prochainement…

I] Le business du bar à bière : chiffrage

Si vous ouvrez un bar à bière, vous ne devriez pas rencontrer trop de problèmes pour vous différencier et proposer votre propre sélection de bières, tant l'offre est abondante sur le marché !

Une sélection unique qui fera la part belle, selon votre goût et votre convenance, aux Ale, aux IPA ou aux Lager, à moins que vous préfériez mettre en avant une bière belge ou française bio. Aucun problème donc pour trouver des centaines de références, mais les consommateurs seront-ils, eux, au rendez-vous ? Analyse du marché...

Le marché des bars à bière et de la consommation de bière en France

Pas de doute, les voyants du marché français de la bière sont au vert. Premier chiffre, l’année dernière, les français ont augmenté leur consommation de bière de plus de 4%. Et pour être précis, après s’être effondré, la consommation reprend depuis maintenant 5 ans.

Nous consommons en moyenne 33 litres de bière par an. Et notre marge de progression est colossale puisque nous sommes en termes de consommation par habitant l’avant dernier pays de l’union européenne !

Autre signe encourageant pour la filière et les bars à bière qui ont besoin de diversité et de bières « made in France » à proposer à leurs clients, 500 nouvelles brasseries ont ouvert leurs portes l’année dernière. Des brasseurs français qui ont généré près de 4 milliards d’euros de chiffre d'affaires pour une part de marché de 5,5% du marché total !

Une popularité que l’on doit sans doute beaucoup à l’évolution de nos repas. Eh oui, comme il semble que l’on mange de moins en moins de manière structurée, cela a favorisé l’émergence de ces apéros prolongés, autour d'un plateau de fromage ou de charcuterie.

La bière, consommée avec modération, semble alors la compagne idéale de ces moments de convivialité… et les bars à bières sont là pour accompagner cette tendance, à l’image des pubs anglais !

Investissements nécessaires et rentabilité moyenne d'un bar à bière

Pour ouvrir votre bar à bière, il vous faudra assurément investir entre 150 000 € et 260 000€ avec un capital de départ d’environ 70 000€. Une somme qui vous pouvez trouver plus aisément en vous associant. A vous ensuite de monter un business plan solide pour trouver le reste du financement sous forme de prêts bancaires.

Ce capital vous permettra dans un premier temps de mettre la main sur le bon local et de réaliser les travaux nécessaires afin de recevoir vos clients dans une ambiance propice à la consommation. Un local relativement grand car la bière prend pas mal de place, surtout lorsque l’on décide d’offrir une gamme de bières en bouteille très diverse à ses clients.

Un stock qui vous coutera aussi pas mal d’argent (au moins 20 000€), c’est à prévoir dans votre business plan. A noter d’ailleurs, qu’en général, les banques n’acceptent pas de financer le stock…

bar à bière

Il n’est jamais simple de connaitre la rentabilité moyenne d’un tel business. Pour autant, sachez que le coefficient multiplicateur de la bière est en général compris entre 3 et 4 :

Prix d’achat HT X (3 ou 4) = prix de vente TTC

Quant au ticket moyen dans un bar à bière, il est lui compris entre 18€ en province et 25 à Paris.

Bien sûr, votre rentabilité dépendra aussi de vos jours et de vos heures d’ouverture sachant qu’un bar à bière est plutôt fréquenté en fin d’après-midi et en soirée plutôt que le midi et en fin de semaine plutôt qu’en début !

Un concept qui a enfin plus de chance de fonctionner dans un quartier branché et jeune (proche d’une université) d’une ville d’au moins 100 000 habitants…

Pour ceux parmi vous qui souhaiteraient en savoir davantage sur toutes les subtilités liées à la rédaction d'un bon business plan, et notamment dans l'optique de l'ouverture d'un bar à bière, nous vous invitons à visiter le site www.modelesdebusinessplan.com et notamment sa page dédiée à la rédaction d'un business plan spécifique pour les bars à bière. C'est peu dispendieux, et vraiment de très très bonne facture. Je vous le recommande chaleureusement pour bien démarrer.



II] Les obligations pour les porteurs de projets

Vous connaissez à présent le contexte et les investissements à prévoir, laissez-moi maintenant vous en dire plus sur la réglementation qu’il vous faudra respecter. De la paperasserie et un peu de formation, les conditions sine qua none pour que votre projet soit sur de bons rails….

Permis d’exploitation

Comme pour la création d’un bar à vin, afin qu’on vous délivre à minima une licence 3, vous devrez suivre une formation que l’on appelle le « permis d'exploitation ». Au cours de cette formation d’une vingtaine d’heures, on vous sensibilisera sur les droits et les obligations relatifs à l’exploitation d’un débit de boissons.

Sachez que cette formation est dispensée par les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), mais aussi des organismes privés agréés par le Ministère de l’Intérieur. Le coût est compris entre 200 et 400€ et peut être financé par votre CPF, votre Compte Personnel de Formation.

C’est un permis qui reste valable 10 ans. Ensuite, il vous faudra retourner en stage…

Licence

Si vous ne souhaitez vendre que de la bière, la licence 3 suffira puisqu’elle vous permettra de servir des boissons dont le pourcentage d’alcool est inférieur à 18% !

C’est une bonne nouvelle car elle est beaucoup plus facile et moins chère (quelques centaines d’euros) à obtenir que la licence 4. En effet, désormais, le code de santé publique interdit pratiquement la création de nouvelles licences 4. Pour l’obtenir dans des villes où il y en a déjà beaucoup, il vous faut l’acheter ou la louer à un propriétaire de licence 4 à des prix parfois exorbitants (plus de 50 000€) !

Hygiène

Ouvrir un bar à bière, c’est aussi servir un peu de nourriture pour accompagner vos breuvages. C’est pourquoi, il vous sera demandé de posséder dans votre équipe un salarié qui aura suivi un stage lui permettant de maitriser la méthode HACCP. Une méthode qui permet de faire face aux éventuels risques d’intoxications alimentaires.

Dans toute la France, des centres de formation organisent régulièrement ces stages HACCP pour une somme allant de 200 à 400€, finançables par votre CPF.

bar à bière

Déclaration d’ouverture

Tout est en règle ou presque ! Il vous faut pour clore vos démarches administratives, faire votre déclaration d’ouverture auprès de votre mairie ou de la Préfecture de Police si vous comptez exercer à Paris. N’oubliez pas aussi de vous immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS). Cette immatriculation vous sera d’ailleurs demandé lorsque vous ferez votre déclaration d’ouverture…

III] Les étapes clés pour lancer son bar à bière et réussir

Soulagé d’être arrivé au bout de vos démarches administratives, intéressons-nous maintenant aux étapes clés qui permettront à votre bar de faire face aux difficultés inhérentes à la création d’entreprise….

Réalisez une étude de marché locale

Faire une étude de marché nationale, c’est bien, mais dans le cadre d’un lancement d’un bar à bière, le plus important reste évidemment de faire une étude de marché locale, dans la ville ou le quartier où vous souhaitez vous installer. Cela vous aidera à affiner votre concept et répondre au mieux aux désirs et aux besoins de votre future clientèle…

Il est aussi crucial de bien repérer vos concurrents et de connaitre leur concept et leur business plan afin, soit de vous en inspirer, soit de choisir un autre positionnement.

N’oubliez pas d’ailleurs que faire consciencieusement ce travail vous permettra de ne pas partir dans cette aventure sur de fausses bases et surtout de trouver plus facilement des investisseurs si le projet semble viable !

Formez-vous pour doper vos connaissances sur la bière

Vous allez ouvrir un bar à bière, être en contact avec une clientèle souvent avide d’informations sur ce qu’ils consomment, je vous conseille donc de développer et de mettre en avant cette transmission de votre savoir. En effet, les français souhaitent de plus en plus consommer intelligemment !

Alors si vous avez des lacunes, n’hésitez pas à vous former. Par exemple, même si vous ne serez jamais brasseur, il peut être utile de vous former à la fabrication de la bière afin d’en connaitre tous les secrets. De nombreux stages existent un peu partout en France…

Mieux encore, l’université de Cergy Pontoise propose même une formation courte en Biérologie… oui, cela existe ! Qu’est-ce que la bière ? Son histoire, son élaboration, sa diversité, ses marchés. Tous ces thèmes n’auront plus de secret pour vous !

Trouvez l'emplacement idéal

Lorsque l’on veut lancer son concept dans la restauration, il est évident que l’emplacement de son futur bar à bières sera l’élément primordial de votre futur succès !

Disons aussi que vous devrez choisir votre quartier en ayant à l’esprit le positionnement de votre bar à bière. Ainsi, si votre bar à bière souhaite pratiquer des prix accessibles, choisissez un quartier jeune et pourquoi pas universitaire et si vos tarifs seront plus haut-de-gamme, préférez un centre-ville ou un quartier touristique !

Effectuez les formalités de création d’entreprise

Vous êtes désormais certain de vous lancer dans la création de votre bar à bière, il va donc vous falloir créer votre entreprise. A présent, la question que vous devez donc vous poser est « quel statut juridique choisir ? »

Vous savez que ma préférence va à la SAS (Société par Actions Simplifiées), mais c’est une décision éminemment personnelle. Pour le moins, chaque forme juridique comporte des avantages et des inconvénients ! Pour vous aider, il vous est possible de demander conseil à un expert-comptable et même à la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de votre région…

BAR À BIÈRE

Choisissez une franchise ou démarrez en indépendant

Comme pour beaucoup de concepts dans le secteur de la restauration, vous pouvez lancer votre propre bar à bière ou faire appel à la franchise. Le bar à bière se prête relativement bien à ce modèle économique.

On notera que de nombreuses enseignes cherchent des entrepreneurs ayant l’envie de se lancer dans ce business. On peut citer pêle-mêle : Au fût et à Mesure, Au Bureau, V and B ou encore Orge & Houblon et Garden Ice Café.

Attention cependant car c’est un modèle économique qui demande un apport personnel plus que conséquent : une franchise comme Au bureau réclame de 250 000 à 300 000€ d’apport personnel ! Sans parler du droit d’entrée et ensuite d’une redevance sur le CA de 5%…

Recherchez les fonds pour financer votre bar à bière

On le rappelle, pour ouvrir un bar à bière, il vous faudra investir entre 150 000€ et 260 000€ dans cette aventure. Souvenez-vous aussi qu’il est essentiel de pouvoir compter sur des fonds propres (environ 70 00€) pour pouvoir ensuite faire le tour des banques pour y obtenir un ou plusieurs emprunts.

C’est une somme importante alors, avez-vous pensé à vous associer ? A faire appel à la love money ? Autre astuce, tentez de capter les différents dispositifs d’aide à la création d’entreprise mis en place par l’État, les collectivités locales et même les municipalités. Et puis, dans une telle aventure, une campagne de crowdfunding peut être une bonne idée !

Définissez un plan marketing simple et efficace

L’ouverture approche et vous n’avez pas encore de plan marketing ? C’est une erreur ! Il faut en effet y penser dès le début de votre aventure entrepreneurial afin de pouvoir chiffrer les actions que vous envisagez de mettre en place.

Mieux encore, il est indispensable d’investir dans un site internet très tôt au cours de votre process de lancement et d’être présent activement sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et twitter). Pensez aussi à votre espace Google my Business afin que l’on vous localise facilement…

Lancez la communication et l'activité

L’ouverture d’un bar à bière est une affaire locale. Il est donc essentiel d’arpenter votre quartier, les lieux de vie, les axes touristiques et les entreprises à proximité afin de parler et faire parler de vous et de votre projet… non, non, le street marketing n’est pas mort !  

Votre bar à bière peut aussi être le moyen de mettre en valeur votre région alors, n’oubliez pas de faire le tour des brasseurs locaux afin de leur offrir une belle vitrine : votre bar ! Cela fera plaisir à vos clients, attachés au locavore, et aux touristes, heureux de consommer local…

Le bar à bière est un lieu qu’on aime découvrir en toute saison. En revanche, pensez à marquer les dates festives les plus emblématiques comme la Saint-Patrick, jour où la bière coule à flot ! Pensez aussi aux bières de Noël et à des bières plus légères en été…

IV] Témoignages de gérants de bars à bière

Afin que vous ayez en main toutes les cartes au moment de vous lancer dans cette aventure, écoutons un couple d’entrepreneurs qui a ouvert il y a deux ans son bar à bière. Egalement au programme, notre avis sur ce business…

Les difficultés majeures rencontrées

Anna et Rodolphe ont ouvert un bar à bière à Angoulême. Nous leur avons demandé de nous exposer ce qu’il faut absolument faire - ou ne pas faire - pour réussir son lancement…

« La chose importante, c’est de bien connaitre sa clientèle, ce qu’elle attend de nous car même si les français connaissent de mieux en mieux la bière, ils ne sont pas tous prêts à goûter uniquement des bières locales, particulières. Beaucoup de nos clients préfèrent des bières plus grand public, il ne faut donc pas se tromper en constituant son stock car on peut très bien faire fuir les clients ou ne pas en faire venir de nouveau ! »

Anna et Rodolphe soulèvent une autre difficulté rencontrée :

« Lorsque nous nous sommes lancés, ce qui nous a le plus surpris, c’est l’attitude des banques ! En fait, il faut savoir que pour obtenir un emprunt sans contrat avec un gros brasseur, ils vous demandent 50% de l’apport contre 30% si tu as déjà pignon sur rue. Faites le calcul, sur une affaire à 200 000€, il vous faut avoir 100 000€ en poche ! Comme nous ne les avions pas, pour amadouer les banques, nous avons fait appel à un courtier qui nous a beaucoup aidé puisque ça a marché ! »

bar à vin

Conclusion : notre avis sur le business des bars à bière

Vous êtes convaincu qu’un bar à bière vous permettra de vous épanouir et de bien gagner votre vie ? Sans doute et c’est en plus un secteur qui peut compter sur une consommation en hausse de ce breuvage. Néanmoins, n’oubliez pas les 3 facteurs clés de succès d'un bar à bière :

- #1 Trouver le meilleur emplacement possible
- #2 Choisir un concept grand public et non pas de niche
- #3 Surfer sur la tendance actuelle du locavore


A coup sûr, c'est un marché intéressant en termes de chiffre d’affaires, surtout si vous êtes dans une ville jeune et étudiante ou proche d’entreprises dont les salariés viendront se détendre dans votre bar à bière après leur travail… d’où l’importance de bien positionner votre concept afin de pouvoir capter à la fois des étudiants peu fortunés et des salariés au pouvoir d’achat plus conséquent !

Précisons tout de même que comme souvent dans la restauration, il vous sera sans doute difficile d'avoir un avantage comparatif fort et pérenne sur la concurrence (un bar à bière reste un bar à bière : vous n'allez probablement pas révolutionner le concept).

Aussi, les modes changent rapidement ; et impossible de prévoir la concurrence nouvelle qui pourrait à terme avoir raison de votre business (quid d'un investisseur qui mettrait 1 million sur la table en investissant dans un bar à bière plus tendance que le vôtre...) !

Autre point important, le ticket moyen étant entre 18 et 25€, vous aurez du mal à pouvoir, au fil des ans, faire beaucoup évoluer à la hausse votre chiffre d’affaires ! Alors, que faire ? Agrandir votre bar ? Compliqué. Ouvrir un deuxième bar ? Pas impossible, mais la gestion de succursales multiples est loin d'être une mince affaire...


Très honnêtement, ouvrir un bar à bière c'est intéressant, mais il y a beaucoup plus simple pour bien gagner sa vie… C’est pourquoi, je vous propose de confronter cette activité à celle des "business en ligne" qui est ma spécialité.

Les formations en ligne sont en effet une solution de monétisation simple et efficace pour ceux qui souhaitent gagner de l'argent avec un simple blog. Vivre de son blog, c'est à la fois possible, plus simple et beaucoup plus lucratif qu'un bar à bière ! Si cela vous intéresse, c'est ma spécialité ! Accordez-moi une heure de votre temps, et laissez-moi partager avec vous cette expérience…



Pour cela, rien de plus simple, laissez-moi votre email grâce au lien ci-dessous. En une heure de formation, je vous détaillerai mon plan de bataille…

Bien évidemment, rien ne vous empêchera ensuite de retourner vers le business des bars à bière (ou n'importe quelle autre activité que vous jugerez plus prometteuse). Vous aurez simplement appris entre temps comment faire pour attirer de plus en plus de trafic pour votre activité, grâce à un simple blog, comment convertir ce trafic en clients, et comment fidéliser ces clients sur le long terme...

Des méthodes utiles quel que soit le secteur d’activité sur lequel vous vous lancerez au final ! C’est une formation gratuite, disponible via le lien ci-dessus… Allez-y !

Pour continuer d'apprendre :
- Ouvrir un bar à vin : mode d'emploi
- Ouvrir un bar à tapas : effet de mode ou vrai business ?
- Bien démarrer sa création d'entreprise en 10 étapes

Si cet article vous a plu, lâchez un pouce ! Cela nous aide beaucoup