10 conseils pour optimiser vos campagnes d'emailing

J'ai conçu ce dossier sur la base de conseils simples, et applicables rapidement, afin de vous aider à optimiser efficacement votre campagne d'email marketing.

Ce dossier est conçu comme un "buffet", dans lequel vous pourrez "piocher" telle ou telle technique, telle ou telle idée. Chaque rubrique étant indépendante. N’hésitez pas à parcourir les titres, et à aller directement là où vous le souhaiter. Sachez quoi qu’il en soit que toutes ces techniques sont complémentaires entre elles.

Grâce à ce dossier conseil, vous apprendrez notamment à :

- Améliorer la délivrabilité de vos campagnes d’emailing
- Augmenter le taux d’ouverture et le taux de clics de vos newsletters
- Eviter d'être considéré comme un "spamer" par vos destinataires



Réussissez votre campagne d’email marketing en 10 étapes

Préambule : définition

Dans cet article, nous allons régulièrement mentionner :

- Des fournisseurs de messageries, c'est à dire des outils type GMAIL, OUTLOOK, YAHOO ou autres, qui permettent d'envoyer et recevoir des emails, et que vous utilisez sans doute au quotidien.

- Des solutions d'auto-répondeurs, c'est à dire des logiciels permettant d'automatiser l'envoi d'emails personnalisés (relance clients, ou réponse à une inscription sur votre site par exemple), et d'emails de masse (envoi de newsletters par exemple). Il existe de nombreuses solutions d'auto-répondeurs telles que GetResponse, MaiChimp, AWeber...etc. certaines gratuites, d'autres payantes.

1/ Commencez petit, mais commencez

Le plus important est de commencer. Même si vous commencez avec une toute petite liste d'inscrits.

Le fait d'avoir une petite liste vous permettra de tester, à petite échelle, le comportement et la réaction de vos inscrits. Mieux vaut faire ses premières erreurs à toute petite échelle que sur une liste de 10 000 personnes récupérées sur le web (je reviens sur ce point dans le paragraphe #3). La première liste de vos premiers inscrits fera en quelque sorte partie de votre apprentissage dans l'email marketing.

Afin d'améliorer continuellement vos campagnes d'emailing, consultez toujours les résultats de vos campagnes : taux d'ouverture, taux de clic, appel à l'action. Un petit nombre d'inscrits suffit pour mener vos premières analyses. Là encore, l'important c'est de démarrer ; de passer à l'action.

Par la suite, vous n’aurez plus qu’à améliorer au fur et à mesure votre campagne d'email marketing. Il sera plus simple d’établir des réponses automatisées et personnalisées lorsque vous connaîtrez les cas typiques et les attentes typiques de chaque profil d'inscrits.

2/ N’achetez pas de leads ou de listes de diffusion

D'ailleurs, il n'est pas possible "d'acheter", au sens strict, une liste de diffusion. Puisqu'il vous faut le consentement des propriétaires pour pouvoir lui adresser quoi que ce soit. Il n'est donc possible que de "louer" des listes de diffusion.

Cependant, ce type de pratiques ne va que vous coûter de l'argent, et vous allez finir dans la boîte de spam de vos destinataires. Et ce, même avec la location d'un fichier hautement "qualifié" (selon ce que prétendra le commercial qui vous aura loué ses services, bien entendu...).

Pourquoi ? Parce que ce même fichier, le commercial qui vous l'a vendu l'a en fait probablement déjà vendu à beaucoup d'autres entrepreneurs, et potentiellement à des spamer. Si vous le comportement de votre campagne d'email marketing ressemble à celui d'un spammer, les fournisseurs de messageries (tels que GMAIL, OUTLOOK, YAHOO) prendront cette donnée en considération, et vous serez potentiellement cataloguer comme spammer...

Un spamer de plus sur le marché de l'emailing... Et ce n'est jamais très bon pour vous, car un fois catalogué, il est compliqué de s'en défaire...

Deuxième raison, et indépendamment de ce qui précède : si vos taux d'ouverture et de clics sont anormalement faibles, les fournisseurs de messageries (type GMAIL, OUTLOOK, YAHOO ou autres) vont fatalement s'en rendre compte. Donc lors de vos prochains envois vos emails passeront en spam... Même si, cette fois-ci il s'agit d'un vrai internaute, qui se sera inscrit sur votre blog, qui était intéressé par vos produits, et qui aurait vraiment souhaité recevoir un email de votre part...

3/ Ne récupérer pas des emails trouvés sur internet sans l’accord de leurs propriétaires

Comme nous venons de le voir dans le point #1, vous devez toujours avoir l'accord du propriétaire si vous voulez lui envoyer quoi que ce soit.

Il vous faut impérativement la permission des internautes avant d’envoyer quoi que ce soit sur leur adresse email. Vous limitez ainsi le risque d’être mis dans la blacklist des utilisateurs.

En parlant du Marketing de la Permission, et afin de creuser plus en détail ce conseil #3, je vous invite à lire l’article que j’ai rédigé, et intitulé "Permission marketing, de Seth Godin", et qui vous donnera accès à des conseils beaucoup plus avancés sur le thème de la permission par email.

4/ Faites régulièrement une mise à jour de votre liste d'abonnés

Les raisons pour lesquelles vous devez sérieusement prendre en considération ce conseil sont :
- Eviter d’envoyer des emails à des adresses qui ne sont plus fonctionnelles (ce qui veut dire que vous payez un service en plus alors vos mails n’ont même pas la chance d’être ouvert un jour)
- Tâcher de ne pas être considéré comme un spammeur (soit garantir la bonne réception des messages dans la vraie boîte de réception et non dans les spams)
- Optimiser votre taux de conversion par mail

5/ Mettez des objets d'email courts, mais percutants

Toutes les études montrent que vous augmentez le taux d’ouverture de vos messages en n’envoyant que des emails avec un objet de moins de 40 caractères. D’ailleurs, une étude récente réalisée par Sarbacane (un logiciel d'emailing) corrobore ces résultats : les emails avec un objet court sont les plus ouverts.

Et c'est finalement assez logique : si deux mails tombent dans votre boite de réception, l’un est super long, avec un objet pompeux (et qui annonce donc un corps de texte encore plus lourd) et l’autre plus court mais plus direct, vous allez lire lequel ? Le plus court, bien probablement.

6/ Faites figurer un expéditeur clair (du type prenom@domaine.com)

Vous aurez moins de chance d’être considéré comme un spammeur. Vous pouvez en obtenir un auprès de votre site hébergeur ou juste d’en acheter un. Généralement, ces adresses ne coûtent pas plus de 5 euros.

Apprenez à vos inscrits à vous identifier parmi tant d’autres. Pour ce faire, marquez sur vos emails un prénom et le nom de votre page (Exemple : Charles de + nom de votre site). Les internautes auront moins de mal à vous reconnaître et à savoir ce qui les attend dans le message.

7/ Mettez en place de l'AB Testing

L'AB testing (ou test A/B) est un dispositif permettant de comparer plusieurs contenus afin de reconnaître, par itération, le plus pertinent. L’AB Testing est donc un outil très intéressant dans l’optique d’améliorer vos taux de clic, taux d'ouverture, ou taux de conversion.

La plupart des auto-répondeurs disposent aujourd'hui de solution interne vous permettant de réaliser vous même, vos tests A/B.

Je vous ai d'ailleurs rédigé un article complet à ce sujet, et réalisé une vidéo explicative que vous trouverez sur le lien suivant : A/B Testing (campagne d'emailing).

8/ Demandez à vos inscrits de vous ajouter dans leur carnet d’adresses

Évitez de figurer dans les spams des abonnés en les proposant de vous inscrire dans leur carnet d’adresses. N’oubliez pas d’en expliquer la raison. Vous pourrez argumenter sur la sûreté de l’envoi de vos conseils à l’avenir par exemple. Dites-leur que vous souhaitez surtout vous assurer une bonne réception de vos solutions ou encore des promotions. Il faut également demander à l’utilisateur de vérifier dans ses spams lorsque celui-ci ne vous a pas encore ajouté dans son carnet.

A défaut, proposer toujours à vos inscrits de pouvoir se désinscrire de votre liste de diffusion. Cette option est disponible sur la totalité des fournisseurs de service d'auto-répondeurs.

9/ Offrez du contenu additionnel gratuit

Nous avons concocté un plan d’action bien précis pour vous permettre de plus varier votre campagne d'email marketing :
- Commencez par présenter votre histoire et votre thème Ces présentations doivent être accompagnées d’un contenu de qualité gratuit. Cet article va vous représenter auprès des lecteurs. Il s’agit de celui qui va refléter vos compétences dans votre thème. Est-ce que vous êtes à même de répondre aux réelles attentes des utilisateurs ? Pourriez-vous les offrir les vraies solutions à leur problème ?
- Continuez par offrir la gratuité de quelques concepts pour garder le contact avec vos clients potentiels. Le but est de gagner progressivement leur confiance. Dès lors, vous pouvez en même temps inciter vos visiteurs à se procurer vos solutions pour accélérer l’efficacité de vos conseils.
- Accompagnez les internautes vers vos produits payants, voire les formations les plus onéreuses.

Votre rôle est de les convaincre de passer à un autre cap, une montée en gamme, si vous voulez.

10/ Surprenez vos inscrits en variant la structure de vos emails

C’est comme ça que vous retiendrez l’attention de vos visiteurs. Contextualisez vos emails, raconter une histoire, votre histoire, votre expérience, et ce que vous avez fait. C'est comme ça que capterez l'attention de vos inscrits.

Aussi, mettez-vous toujours à la place de vos inscrits. Apportez leur du contenu qui les intéresse eux, qui leur parlent d'eux et de bénéfices pour eux, et non pas de vous ou de vos services. C’est pour ça que vous devez toujours créer du contenu qui apporte une solution à un problème.

Automatiquement vous aurez de meilleures statistiques : taux d'ouverture de vos email, taux de clics...etc.

Bonus : mettez en place une stratégie d'emailing comportemental

Une stratégie d'emailing comportemental permet d’envoyer, à vos inscrits, des emails personnalisés en fonction de leur comportement sur vos emails précédents.

Par exemple, en fonction du fait qu'ils aient ouvert tel ou tel email, regardé telle ou telle vidéo.

Le comportement de vos inscrits face à vos emails est en effet un excellent indice de leurs centre d'intérêts.

Les meilleures stratégies d'email marketing incluent donc aujourd'hui forcément une stratégie d'emailing comportemental, dans lequel l'auto-répondeur déclenche une nouvelle séquence d'emails, spécifique, en fonction du comportement et des intérêts du nouvel inscrit.

Grâce à cette stratégie, beaucoup plus de personnes ouvrent vos emails, et cliquent sur ce qui les intéresse ; moins de personnes reçoivent des emails qui ne les intéressent pas ; et donc vous finissez beaucoup moins souvent en boite de spam. La boucle est bouclée !

Si vous souhaitez approfondir davantage cette thématique, je vous ai mis ci-dessous un lien vers une vidéo gratuite, et de haute qualité, qui vous présente cette stratégie d'emailing comportemental en détail.



Conclusion

Optimisez vos taux d’ouvertures, de clics et de conversions en misant sur la pertinence de vos emails. Pour y parvenir, les 10 conseils ci-dessous vous permettrons d'obtenir les meilleurs résultats avec le minimum d'efforts (80% des effets provenant de 20% de causes). Arrêtez les pratiques trop commerciales ! Préférez des approches plus qualitatives et plus stratégiques pour votre campagne d'email marketing.

Enfin, lorsque vous voulez vendre une de vos solutions, proposez la gratuité d’un extrait ou d’une partie, ça fonctionne. La stratégie consiste à mettre l’eau à la bouche au prospect pour qu’il ait le désir de vous acheter vos produits. Vous verrez à quel point ces techniques amélioreront votre campagne d'email marketing.